Programme - Marche consciente année en cours Contactez Daniel Zanin Découvrez la Marche Afghane Découvrez la Marche consciente Invitations aux voyages L'art de la marche au travers des expérience Daniel - Un itinéraire de vie...
 

Témoignages voyage Tadrart 2007

Bonjour Ahmed!

oui ,je suis bien là enfin je crois....je sors d'une extraordinaire expérience:15 jours dans le sud du désert algérien :la Tadrart, désert en limite de la Libye et du Niger. Tellement sublime que j'en suis encore à me demander si cela a vraiment exister. Présence du minéral décapant, du cœur du silence,(celui qui est là toujours, épais sous tous les bruits de la vie: extérieurs, intérieurs..),Présence de la Vie dans l'appartenance au grand tout, Présence du jour chaque fois nouveau, de la nuit éblouissante de lumière où chaque élément est là pour t'offrir l'immensité comme contenant protecteur de ta petite personne (la lune, cette amie qui en début de séjour m'empêchait de dormir tellement elle prenait toute la place, exigeant ma participation à sa beauté à sa lumière, me saisissant toute entière, les étoiles, petites sœurs magiques qui jouent si bien avec les nuages pour offrir ce paysage indicible à ce regard qui se posait là au hasard d'une ouverture nocturne de l'œil ).Enfin Présence de ce corps réanimé par ce être là avec le tout, je ne marche pas, ça marche, ça vole ,la joie est là, elle guide, donne le rythme. Seules mes cellules sont peut être capables de savoir ce qui à été dans ce temps, ce lieu,où je fus à chaque instant dans ce présent ,avec ce qui est. Merci du signe de ce jour, il m'a donné l'occasion de jeter quelques mots sur ce temps dont jusque là je n'en pouvais rien dire.

Dans l'amitié, je t'embrasse.

Tin Hinane, mon nom de là bas, chez mes amis touaregs.



autre témoignage touchant, celui de Lionel alias Ishamassen, dont c'était le 4ème voyage avec moi, un frère des sables émouvants!

Ecrire, il n'en fût pas question depuis mon retour sur le " sable ferme et bitumé "- pour mes pieds seulement le retour. De mots c'est depuis le désert le désert…

Quoi de plus évident pour moi que ce silence pour tenter la plus juste approche du ressenti qui m'enlace, qui m'étreint, qui me hante même. La guelta des lettres à sec, j'ai rangé à de nombreuses reprises tout clavier et écran, tout crayon et papier. Dix jours ! C'est le temps qu'il m'a fallu pour permettre à ces ressentis de se désensabler et d'émerger en phrases à peu près compréhensibles -j'espère.

Tikli Yalla, comme dans le désert, je fais le premier pas, sans à priori, sans préjugé et je verrai bien ce qui se présente. Là j'y suis dans le désert, pas à pas vivre le présent en conscience. Se laisser envahir par ce qui vient sans trier, accepter le bon et le moins bon tel que c'est là et parce que c'est là : les parfums, le souffle du vent sur le visage et sur les mains, les tensions musculaires, le corps qui se réveille, l'air frais inspiré et réchauffé sur l'expir, le silence... rien n'est à écarter, tout est bon.



Cet état d'esprit, cette ouverture, c'est sans nul doute la marche consciente dans le désert qui me l'a montré possible. Le désert où à la fois Rien n'est connu et Tout n'est pas inconnu. Pas de possibilité de se raccrocher à mon éducation, à mon apprentissage, à mon expérience d'occidental ; pas de fuite, pas de harnais de sécurité : c'est du sans filet. Tout est neuf en ce si vieil endroit. " Tout " est présent pour ressentir ce qui est essentiel à chacun, même le " Rien ".

Le superflu disparaît au fur et à mesure des pas.Tout vient au bon moment, sans attente, sans demande, sans supplication ni prière. Ca tient du miracle, c'est divin ! Pour nous permettre l'accès à tout cela, il y a la " marche consciente ", la marche comme nous la propose Daniel. C'est la marche de l'Amour, vers et dans l'Amour. Comment dire ça sans paraître trop niais.

Tans pis, je prends le risque (de toute façon, le choc est pour vous…) : Attention, Tendresse, Douceur, Caresse, Volupté, Plénitude… à quoi d'autre rattacher ces ressentis qu'à l'Amour ?

Les larmes ont à plusieurs reprises coulées : j'en suis aux anges ! Ca m'a permis de participer un tant soit peu à l'arrosage du désert… " Aman iman " : " l'Eau c'est la vie " disent les gens du désert.

L'Amour aussi. Tanemert* Borani** pour ces émotions vécues ouvertement, Tanemert le désert d'avoir ouvert ces chemins inconnus sous mes pieds. Je retrouve sans effort à chacune de mes occasions de marcher avec toi dans le désert cette unité, cette stabilité, cet équilibre d'être. Comptez sur moi, je laisserai les tempêtes de vent d'Est (cf. Erg oriental mars 2005) transporter bien au-delà de moi tous les effets du désert. A bientôt frères et soeurs des sables émouvants, inch'Allah.

Ichamassen

*merci. **nom touareg de Daniel.



Autre témoignage

Le désert et la marche, en conscience. ou la conscience de soi dans la marche et dans le désert. La couleur, le tempo, étaient proposés par Daniel, avec douceur et conviction et le groupe ,très vite s'en est imprégné.Fouler le sol avec tendresse, reconnaitre son empreinte dans le sable, intégrer intimement un espace nouveau

S'ouvrir au groupe et à la nature, en laissant derrière soi sa position sociale, ses préoccupations quotidiennes et beaucoup de technologie Apprendre à écouter ses propres sensations. Une nouvelle identité dans un espace vierge. Connaitre la richesse du silence, rester éveillé à l'écoute des étoiles, retrouver la valeur essentielle de l'eau , du feu et de la respiration. Et revenir plus riche, avec une profonde gratitude pour l'initiateur de cette aventure, pour le groupe qui s'est formé, joyeux, solidaire, respectueux de chacun et respectueux des espaces traversés.

Amerezah.



En tous cas, malgré les circonstances difficiles, j'ai adoré ce voyage et je suis très heureuse d'être venue quand même. J'aimerai en refaire d'autres inch allah... ... avec la tristesse en moins, car à la base en général, je suis quelqu'un qui aime rire et contribuer à une ambiance chaleureuse .... Un lieu si féérique + la marche consciente + les liens simplement authentiques si vite tissés au sein du groupe ... etc = une expérience super enrichissante. Ton accompagnement contribue aussi sans nul doute à une si brillante alchimie. Quand j'ai voulu en parler à des amis ou de la famille en rentrant, je me suis rendu compte combien les mots (et même les plus belles des photos) étaient dérisoires par rapport au vécu d'une telle expérience. J'ai surtout envie de dire, "il n'y a qu'une solution pour se rendre compte du merveilleux d'une telle expérience, c'est d'y aller pour la vivre soi même". J'ai aussi terminé le livre "anthologie de la non dualité" et cela a été une lecture précieuse aussi pour moi. J' ai déjà fait je crois de belles avancées sur le chemin de l'acceptation de ce qui est .... Je te remercie aussi des attentions que tu as pu m'apporter, des voeux de "bonheur non dépendant" que tu m'adresses, car c'est bien là exactement le mieux que tu puisses me souhaiter. J'espère que tu recevras ce message avant de repartir... il me semble que ton prochain départ doit être imminent. Je te souhaite de jolies dernières nuits 2007 sous des cieux étoilés... et que tu accueilles avec plaisir ce que la vie continuera de t'apporter...

à+... Rezzala.

LAISSEZ VOUS AUSSI VOTRE TEMOIGNAGE : temoignages@marche-consciente.com

Retour Accueil